Tarte à la fraise de mon enfance

Qu’ils étaient doux et sucrés, mes matins d’été. Petite, j’ai été sensibilisée au « manger de saison » et mon fruit préféré n’a pas fait office d’exception. Avec sa jolie forme en coeur, sa déclinaison de rouge, son odeur gourmande, signe des beaux jours ensoleillés, la fraise est la reine de nos goûters et desserts estivaux. Mais pour moi, la fraise de mon enfance me réveillait les papilles dès que j’ouvrais les yeux.

D’ailleurs, savez-vous que mon fruit favori n’en est pas vraiment un ? En effet, cette délicieuse chaire rouge qu’on adore déguster à peine cueillie sur son fraisier est ce que l’on appelle un « faux-fruit ». Il sert de support audit vrai fruit de cette petite plante de la même famille que les Rosiers Sauvages. Oui, oui, je parle bien de ces petits grains verdâtres qui parfois se coincent entre les dents, les akènes.

Cessons de parler botanique et revenons plutôt du côté gastronomique ! À l’époque, la meilleure façon pour mon palais de gamine de dévorer mes fraises était un tendre mélange entre le savoir-faire de la maraîchère, des frères fromagers du village ainsi que celui du boulanger. J’adorais découper un bout de baguette fraîche, enlever la mie (quel enfant ne fait pas ça), tartiner une belle couche de beurre et découper de jolies fraises bien rouges pour les disposer délicatement sur ce petit lit lacté. Je n’oubliais pas de saupoudrer le tout de sucre cristallisé qui croquait sous la dent.

Bien entendu, c’est la version que je m’imaginais. En réalité, je faisais tomber mes bien trop nombreuses fraises de part et d’autre de mon tout aussi trop petit bout de pain croustillant. Je devais ramasser tout le sucre éparpillé sur mon assiette comme des grains de sable entre des dunes de fraises. Ce qui rendait le tout bien meilleur !

Ce sont ces saveurs régressives, simples et à la fois caractéristiques que j’ai envie de mettre à l’honneur en réunissant vos convives autour d’une « tarte rustique aux fraises ». Entre une pâte croquante, une généreuse crème fondante à la vanille, un beau ravier de fraises et un fin nappage de sucre blond pour les faire rougir de brillance et les rendre tout aussi craquantes.

Cette tarte réveillera les enfants qui sommeillent encore autour de la table.

Tarte à la fraise de mon enfance

  • Pour 6 personnes
  • Préparation : 40 min.
  • Cuisson : 15 min.

500g de fraises

Pâte brisée :

200g de farine de blé intégrale

30g de sucre de canne

80ml d’eau

50g d’huile neutre

Une pincée de sel

Crème fondante vanille :

500ml de lait végétal

50g de fécule de maïs

60g de sucre de canne

25g de margarine

2g de vanille en poudre (ou 2 c.a.c ou plus d’arôme de vanille en fonction de l’intensité)

Nappage blond croquant (facultatif) :

50g de sucre de canne blond

25ml d’eau

0,7g d’agar-agar

Du sucre à saupoudrer

  1. Commençons par la pâte : dans un saladier, mélangez tous les ingrédients avec une cuillère avant de pétrir à la main 5 petites minutes (jusqu’à ce que la pâte ne colle plus du tout au fond et devienne une belle boule souple).
  2. Laissez reposer au frais pendant environ 30 minutes.
  3. Préchauffez votre four sur 180° (chaleur tournante).
  4. Étalez la pâte pour obtenir un cercle d’environ 30cm de diamètre
  5. Déposez la pâte dans le moule en pressant bien le fond des bords ainsi que les parois puis, faire de petits trous à la fourchette.
  6. Enfournez environ 12-15 minutes (en fonction du four et de la texture souhaitée) et une fois cuite, laissez la pâte totalement refroidir sur une grille.
  7. Pendant ce temps, passons à la crème fondante : dans un poêlon, mélangez au fouet la totalité des ingrédients (hors margarine). Faites chauffer sur feu moyen-doux tout en remuant régulièrement environ 5 minutes jusqu’aux premières bulles afin d’obtenir une belle épaisseur de crème.
  8. Hors du feu, ajoutez et mélangez la margarine ou le beurre végétal et versez la préparation sur la pâte refroidie.
  9. Coupez les fraises et disposez-les sur la crème (le mieux est de laisser tiédir entre temps).
  10. Préparons enfin la nappage croquant : versez le sucre et l’eau dans un poêlon et faites fondre en portant à ébullition le mélange.
  11. Baissez le feu pour garder le frémissement du liquide et ajoutez l’agar-agar puis, fouettez en continu pendant 1 minute.
  12. Nappez directement les fraises avec votre sirop brun à l’aide d’un pinceau et laissez le tout reposer au frais.
  13. Avant de servir, saupoudrez un peu de sucre pour le croquant.

Tous les mois, une tranche de terroir et de savoir-faire dans votre boîte mail

Vous êtes plus de 5000 abonné·es !