📕 Bobine n°2 - Résistance est disponible ! 👉 Commandez votre exemplaire

Des vins par nature

La tête sur les épaules et les pieds dans la terre, Noémie Tanneau, une jeune trentenaire non issue du milieu viticole, a repris le Château St-Ferdinand, une propriété de six hectares située au coeur du vignoble bordelais. Depuis 2020, Noémie produit des vins de l’appellation Lussac Saint-Émilion qui reflètent sa force de caractère et son amour de la nature.

Nous sillonnons les routes du territoire du Grand Libournais en direction de Lussac. Nous passons par la commune de Saint-Émilion dont la réputation n’est plus à faire. Saviez-vous que ses paysages viticoles ont été les premiers au monde à être inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO ? Après avoir cheminé à travers les nombreux coteaux qui composent le vignoble bordelais, nous rejoignons Noémie Tanneau au Château St-Ferdinand. Ici, la nature semble avoir trouvé son équilibre. Elle fait partie intégrante du projet imaginé par Noémie.

J’ai eu une chance fantastique. Je ne connaissais rien du tout à la vigne. Je suis passé par tous les travaux et le métier m’a passionné.

Noémie TANNEAU, Vigneronne

Rien ne prédestinait Noémie à devenir vigneronne et propriétaire d’un domaine. Une enfance au Bassin d’Arcachon, des études à Bordeaux puis un poste de travailleur social auprès de jeunes en insertion qu’elle occupera durant quatre ans. Le déclic intervient lorsqu’elle participe à ses premières vendanges au Château Pape Clément à Pessac-Léognan : « j’ai décidé de poser mes quatre dernières semaines de congés. J’ai trouvé ça très dur, j’avais mal partout mais je me suis dit que j’adorai ça. », se souvient-elle. Elle entreprend alors une reconversion professionnelle et intègre un BTS viticulture oenologie en alternance au Château Vignot où la responsable technique du domaine lui apprend tout : « J’ai eu une chance fantastique. Je ne connaissais rien du tout à la vigne. Je suis passée par tous les travaux et le métier m’a passionné. », raconte Noémie.

Son BTS en poche, Noémie complète sa formation et obtient un diplôme d’ingénieure agronome. Il ne lui manque plus que le domaine : « Depuis le début de ma reconversion, je disais à tout le monde que je souhaitais être vigneronne et avoir mon propre domaine. Tout le monde me prenait pour une barjo ! », sourit-elle. Impossible n’est pas Noémie ! Elle fait la rencontre d’Annette Bion, la propriétaire du Château St-Ferdinand, qui lui transmet le vignoble en l’absence de repreneur.

Lussac Saint-Emilion, un terroir d’exception

Le Château St-Ferdinand est une propriété de six hectares au coeur du vignoble de Lussac Saint-Émilion. Un domaine à taille humaine qui convient parfaitement à Noémie : « On imagine souvent les grands Châteaux de Saint-Émilion, j’ai le sentiment qu’à Lussac, on représente une partie plus paysanne de ces appellations ». Le terroir de l’AOC Lussac Saint-Émilion jouit d’un microclimat favorable à la vigne, avec une pluviométrie modérée et des températures chaudes en été. Les vignes du Château St-Ferdinand, situées en plaines et sur les coteaux, sont tantôt proches des rayons du soleil, tantôt proches des bordures d’étang et de ruisseau. On y retrouve les cépages classiques du vignoble bordelais avec une forte dominante de Merlot qui se traduit en bouche par des arômes gourmands et sensuels, avec des notes fruitées.

Quand on voit la communication de tous les domaines viticoles, c’est là depuis des générations, on est capable de remonter très loin… Ça, je ne l’avait pas.

Noémie TANNEAU, Vigneronne

Pour Noémie, il a d’abord fallu apprendre à découvrir le lieu où elle s’installe en 2020. « Quand on voit la communication de tous les domaines viticoles, c’est là depuis des générations, on est capable de remonter très loin… Ça, je ne l’avait pas. », raconte-t-elle. Elle hésite à renommer le domaine mais décide finalement de garder le nom Château St-Ferdinand : « Je me suis dit que c’était la seule chose qui me restait de l’histoire du domaine ». Au fur et à mesure du temps, la propriété révèle ses secrets. Noémie découvre notamment un vieux moulin du 18e siècle surplombant un ruisseau. Un endroit où elle aime se ressourcer et amener ces clients : « Il fait pleinement partie de l’équilibre domaine. »

En équilibre avec la nature

L’équilibre, c’est le maître mot au Château St-Ferdinand. Et la nature joue un rôle essentiel dans le maintien de celui-ci. Dès son arrivée, Noémie a entrepris la conversion du domaine en agriculture biologique : « C’était très important pour moi, d’autant plus que j’ai deux petites filles. », explique-t-elle. Elle obtient la certification Haute Valeur Environnementale de niveau 3 en 2020, une première étape.

Noémie a également pris de nombreux engagements en faveur de la biodiversité : partenariat avec la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) avec l’installation des nichoirs et mangeoires sur le domaine ; partenariat aussi avec le Conservatoire Botanique National Sud Atlantique, le Conservatoire du Végétal d’Aquitaine et l’association Arbres et Paysages qui se traduit notamment par la plantation de haies champêtres et de plantes autochtones. Elle propose également des promenades dans les vignes pour montrer toute la diversité paysagère du secteur.

J’ai grêlé la première année, j’ai gelé la deuxième année. Je ne m’attendais pas à cette violence la.

Noémie TANNEAU, Vigneronne

On retrouve enfin cet équilibre dans le chai où les vins sont produits en petits lots afin de garantir une identité et une typicité propre à chaque cuvée : « Chaque cuvée a son histoire ». Par exemple, la cuvée St Ferdinand est un vin de caractère dont la bouteille rappelle le corps de la femme. Les nombreuses étiquettes, toutes élaborées par une illustratrice, témoignent de cette harmonie entre le vin et la nature.

Une nature qui lui joue parfois des tours : « J’ai grêlé la première année, j’ai gelé la deuxième année. Je ne m’attendais pas à cette violence la ». Mais à force d’abnégation, Noémie a su traverser ces épreuves et conquérir les palais de nombreux amateurs de vin et chefs de grands restaurants. Avant de la quitter, elle nous confie un rêve : « Je rêverai que mes vins soient sur la table d’Anne-Sophie Pic, c’est une femme que j’admire ». Nul doute qu’elle arrivera à faire de ce rêve une réalité !

Liens utiles

En collaboration avec

Pôle Territorial du Grand Libournais

Situé dans le département de la Gironde, à 30 minutes de Bordeaux et au cœur des prestigieux vignobles bordelais, le Grand Libournais saura vous émerveiller par sa diversité paysagère, sa richesse patrimoniale et ses nombreuses activités à découvrir. À consommer sans modération.

https://www.grandlibournais.eu/

Tous les mois, des rencontres hors du temps dans votre boîte mail

Vous êtes plus de 3000 abonné·es !